wrapper

plenary 2017 webLa Présidente de la Région Attique M. Réna Dourou adresse une question au Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, Nils Muižnieks, lors de la deuxième journée de la 32e session plénière du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe. Son question faisait suite à une déclaration du Commissaire sur les évolutions observées dans le domaine des droits de l’homme au niveau local et régional.

Après avoir souligné que «les autorités locales et régionales sont souvent contraintes de trouver des solutions, aussi bien à court terme qu’à long terme, pour l’intégration réussie des réfugiés et des migrants», la Présidente de la Région Attique a voulu savoir comment le Commissaire aborde-t-il le rôle des autorités locales et régionales en ce qui concerne l’accueil et l’intégration des réfugiés et des migrants dans les sociétés locales. Dans sa réponse, le Commissaire a souligné, entre autres, que les autorités locales et régionales, devraient travailler en partenariat avec les gouvernements, et intensifier les efforts déployés en vue d’assurer l’accès des réfugiés et migrants aux services essentiels de base et un soutien psychologique, «jusqu’à la finalisation de leur situation». «Souvent, leurs traumatismes psychologiques sont plus graves que leur état physique», a indiqué Nils Muižnieks.

«Les Régions face à un double déficit pour répondre à la question de la migration et des réfugiés»

 

Plus tôt, dans le cadre de la réunion de la Chambre des régions, la Présidente de la Région Attique s’était référée aux problèmes qui se posent dans les régions frontalières pour faire face au phénomène migratoire.

«Il s’agit de problèmes communs à toutes les Régions, qui sont les premières à aborder des questions telles que l’accueil et l’intégration des migrants/ réfugiés», a souligné Réna Dourou. «C'est dans ce contexte que nous envisageons un double déficit: portant, d’une part, sur l’absence d’un cadre clair, surtout au niveau national, mais aussi au niveau européen, puisque le mécanisme de Dublin reste actif. Et, d’autre part, en matière de manque d’accessibilité pour des régions aux fonds et aux programmes de financement européens, auxquels, d’ailleurs, ont uniquement accès les gouvernements et les ONG». A cet égard, la Présidente de la Région Attique a rappelé l’initiative prise par les régions Attique, Sicile et Lazio au mois de mai l’année dernière, de s’adresser aux institutions européennes (la Commission européenne, le Conseil de l’UE, le Parlement européen) afin d’assurer l’accès des régions de l’Europe aux ressources financières européennes.

En image: Réna Dourou pose une question au Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe


Independent Office of International Affairs

Tel.: +30 213 2063 521, 529, 812, 668.
e-mail: oia@patt.gov.gr, kpaliou@patt.gov.gr

A- A A+
Τα cookies επιτρέπουν μια σειρά από λειτουργίες που ενισχύουν την εμπειρία σας στο patt.gov.gr. Χρησιμοποιώντας αυτόν τον ιστότοπο, συμφωνείτε με τη χρήση των cookies.